Sur les pas de Mustapha.

Série de photographies mettant en scène le roman Mustapha s'en va-t-en guerre (éd. Riveneuve), prises sur les lieux mêmes évoqués dans le roman. Une balade virtuelle allant de la Normandie à Paris en passant par l'oasis de Figuig sur la frontière entre le Maroc et l'Algérie, oasis où est né le personnage principal du roman.

Normandie

La Normandie tient une place particulière dans le roman, en particulier le village de Bus-Saint-Rémy, ceux de Limetz et Port-Villez pour la traversée de la Seine du côté de Vernon, et celui de la Roche-Guyon, dont le château servait de quartier général d'Erwin Rommel.

Paris

Le roman s'ouvre sur l'attentat de l'OAS contre l'hôtel de l'Espérance, au 88 de la rue Mouffetard. Mais cette rue, si centrale dans le récit, n'est pas la seule à l'honneur dans le roman: je vous emmène aussi au Wepler, près des voies de chemin de fer de la Gare du Nord, à la préfecture de police sur l'Ile de la Cité, à l'emplacement des anciennes Halles aux Vins (là où se situent aujourd'hui la fac de Jussieu et l'Institut du monde arabe...

Oasis de Figuig

Le tour d'horizon n'aurait pas pu être complet sans un retour aux sources, à l'endroit même où Mustapha (alias Gustave) est né, officiellement en 1922 mais plus probablement en 1920 selon mes recherches. Figuig, oasis du bout du monde, coincée entre le Maroc et l'Algérie...