top of page

Interzone


Oradour-sur-Glane par David Hury

Tanger. Je ne savais pas à quoi m'attendre en arrivant là par la route de montagne. Je n'avais pas vu de films sur cette ville, jamais lu de livre mis à part les lignes écrites sous stupéfiant de William S. Burroughs. De Tanger, on voit l'Espagne, le grand large de l'Atlantique sur la gauche et la naissance de la Méditerranée à droite. C'est un carrefour. C'est aussi ça Interzone (Tangier International Zone), cette zone de non-droit fiscal parfaitement organisée par les puissances occidentales de 1924 à 1956, année de l'Indépendance du Maroc.


J'ai kiffé Tanger. Big time. Je ne m'y attendais pas vraiment. La médina est belle, les vieux quartiers mélanges de constructions arabes et occidentales, colonisation oblige. Il y a sur ce bout de terre quelque chose qui me fera revenir. Tanger, un monde entre plusieurs mondes.



Posts récents

Voir tout

Comments


A lire sur le blog.
bottom of page