MYOP vaut le coup d'œil



Des murs craquelés laissent deviner des danseurs d’un autre temps. De parois moisies sort une paire de jambes sans âge. Des façades d’immeubles s’incrustent et se détachent de leur environnement. Nous sommes à Beyrouth. Ces images très graphiques sont nées au hasard de la trajectoire du photographe Stéphane Lagoutte. Procédé certes maintes fois utilisé, la surimpression d’images d’avant-hier et d’aujourd’hui fonctionne ici très bien, et crée des compositions tantôt lyriques, tantôt fantomatiques, qui font presque oublier au spectateur où il est. Car c’est finalement, pour moi qui connais bien l’endroit, la plus grande réussite de cette série sur Beyrouth: faire oublier qu’il s’agit de Beyrouth.

D’autant qu’un peu plus tôt dans l’après-midi, j’avais fait un petit crochet par l’espace Leica où une autre exposition m’appelait. Une mini retrospective d’Alain Keler, ex-photographe de Sygma, sur l’année 1982. On y passe d’un pays à l’autre, avec des tirages argentiques inédits. Avec, évidemment, un chapitre sur l’invasion israélienne du Liban (photo ci-dessous). Keler était entré au Liban par la frontière sud au volant d’une voiture immatriculé chez le voisin avant d’être mis en joug par des Fedayins. Ces images de reportage remplissent leur contrat: elles montrent, elles sont efficaces, elles ne sont pas irréelles. Le contraste ainsi créé entre Keler et Legoutte a redessiné ce Beyrouth que j’ai tant aimé: entre reportage et fiction.


J’avoue, ça fait du bien de voir des expos photo. Des vraies, j’entends. Où il y a un contenu, certes inégal, mais un contenu qui fait sens. Il y a deux semaines, j’étais tombé par hasard sur un grand journal papier édité par l’agence MYOP à l’occasion de ses 10 années d’existence, présentant toute une série d’expos de ses photographes. En un mot, à l’attention des Parisiens: ça vaut carrément le détour. Jusqu’à présent, j’ai vu MYOP in Paris #2 (Keller donc, jusqu’au 2 janvier), MYOP in Paris #4 (très inégal, jusqu’au 10 novembre) et MYOP in Paris #5 (Lagoutte, jusqu’au 28 novembre). Je verrai bien si je trouve le temps de voir les #1, #3 et #6 de ce cycle d’expositions.

Bon, sur ce, je file porte de Versailles. Le Salon de la Photo commence aujourd’hui. Et il y a paraît-il de très belles expos à voir là-bas.

#MYOP #agencephoto #salondelaphoto #alainkeler #stéphanelagoutte #MYOPinParis #paris #france #photographie #exposition #beyrouth #sudliban

A lire sur le blog.

© 2017-2020   Mentions légales   Séquence 9.2 

  • Gris Facebook Icône
  • Instagram
  • Twitter
  • LinkedIn
  • SoundCloud